Debriefing de l’interview by @Tipuncho

Debriefing de l’interview de Raoult sur Cnews par Laurence Ferrari. Elle assume complétement avoir servi de porte parole à Mégalomanix sans contradiction, et montre son inculture scientifique en 2min20. Édifiant. ?


Pour préciser, ce debriefing de Ferrari a eu lieu quelques minutes après l’interview.
L’émission de debriefing complète a duré 1 heure environ et est disponible sur cette chaine :

https://www.youtube.com/watch?v=DgCtc2IMcbo


@Tipuncho Hallucinant ce manque de culture scientifique.


@Damkyan_Omega @Tipuncho Pourquoi cette interprétation d’absence de culture. C’est une professionnelle entourée d’une rédaction de professionnels, il serait donc plutôt logique de considérer qu’il s’agit d’une décision éditoriale prise en pleine connaissance de cause.


@jmcourty @Damkyan_Omega @Tipuncho Parce que l’inculture scientifique collective de ces rédactions crée une vaste “zone aveugle”; ils interprètent le monde au travers de leurs présupposés sur le fonctionnement et la nature des sciences…


@Curiolog @Damkyan_Omega @Tipuncho Penser que les gens n’adhèrent pas aux sciences suite à une inculture, c’est le “deficit model”.
Les sciences humaines ont montré que cette inculture n’est qu’un des multiples facteurs de décision et pas le plus important.

https://speakingscience-ese.com/2019/10/25/the-deficit-model/


@jmcourty @Damkyan_Omega @Tipuncho Peu probable que quiconque lise une défense du déficit model sous ma plume ?. 1) Je parle bien de la formation des journalistes, et ne parle pas “d’adhésion aux sciences” en général. 2) Je parle de présupposés erronés antérieurs à la formation, donc pas un “déficit” ;


@jmcourty @Damkyan_Omega @Tipuncho Autrement dit, du terreau qui amène les acteurs à ne pas interroger leurs erreurs de compréhension d’un thème. Ce qui crée la “zone aveugle” ce n’est pas “quelque chose qu’ils ne savent pas”, mais un complexe système de notions simplistes et superficiellement cohérentes, qui


@jmcourty @Damkyan_Omega @Tipuncho constituent un “savoir” en soi. Tout ceci renforcé par la formation qui valide ces fausses représentations, le statut social induit par la position d’informateur, l’absence de culture de l’erratum dans la presse FR, la validation par les pairs semblablement formés…


@jmcourty @Damkyan_Omega @Tipuncho Raison pour laquelle ce modèle explicatif ne doit pas être utilisé pour analyser d’autres dynamiques mettant d’autres publics en rapport avec les sciences ou l’info scientifique, d’ailleurs.


@Curiolog @Damkyan_Omega @Tipuncho Pourquoi ne pas considérer que les choix éditoriaux concernant les questions scientifiques puissent aussi être des choix réfléchis et parfaitement assumés, soit pour des objectifs d’audience, soit pour des objectifs politiques.


@Curiolog @Damkyan_Omega @Tipuncho Climat, énergie,Covid, … de nombreuses énormités sont proférées par des invités ayant des formations scientifiques très poussées.
Pour tous ceux là l’ignorance ne peuvent être invoquée. Leurs raisons de faire ainsi ne pourraient elles pas être partagées par les journalistes ?


@jmcourty @Damkyan_Omega @Tipuncho Pour reprendre dans l’ordre :
1) Nous sommes tout à fait d’accord sur le fond. La compétence minimale est l’humilité : comprendre que les sciences ne sont pas l’image d’Épinal que l’on s’en fait. Une vraie curiosité d’esprit, humble, font d’excellents journalistes et, à l’inverse


@jmcourty @Damkyan_Omega @Tipuncho , il existe un risque qu’une trop grande expertise préalable empêche d’identifier les points qui doivent être vulgarisés. Mais la formation dont je parle, c’est bien celle qui amène à ne pas être le jouet des postures de son interlocuteur en blouse. Être sensibilisé un minimum au


@jmcourty @Damkyan_Omega @Tipuncho fait que une étude ne fait pas science, que les protocoles visent à écarter un certains nombre de biais, etc : tout ça est loin d’être superflu… C’est ce socle minimal de vigilance face aux “chercheurs peu scientifiques” dont je parle.


@jmcourty @Damkyan_Omega @Tipuncho (hum… c’était en réponse à https://t.co/h8r7V53MjV désolé)
Concernant l’intentionnalité,


@jmcourty @Damkyan_Omega @Tipuncho j’ai interviewé bcp de journalistes et de redchef en amont de la rédaction de #SSDOTG et le cynisme n’était pas si fréquent ; les choix éditoriaux aberrants de notre point de vue étaient en priorité lié à une fausse compréhension de la nature des controverses, ou à l’ignorance de


@jmcourty @Damkyan_Omega @Tipuncho l’existence d’un consensus solide; ensuite venait le fait que “ça doit être sérieux nos confrères l’interviewent”; puis le “gâteau de l’audience” : ça serait con que ceux qui veulent l’entendre délaissent notre chaîne pour la concurrence (on rejoint la question de l’audimat, mais


@jmcourty @Damkyan_Omega @Tipuncho pas de la façon cynique que beaucoup préjugent); seulement après venaient les cas d’intention cyniques, mercantiles, et un fine malveillantes (propagande, désinformation, censure, copinage avec bénéfices, etc).


@jmcourty @Damkyan_Omega @Tipuncho Enfin, concernant les invités qui balancent des énormités, deux choses. Primo, un professeur peut diriger un institut et ne rien biter aux bases et aux justifications des différentes méthodes scientifiques hors de son champ ; ce n’est pas un prérequis. On en voit même qui sont


@jmcourty @Damkyan_Omega @Tipuncho aux fraises sur la justification des méthodes dans leur propre discipline. Donc je ne considérerais pas qu’ils sont bien formés…
Secundo, tous les zozos médiatiques en blouse ne sont pas des désinformateurs avec un plan sournois et cynique. Les cheminements qui les conduisent à


@jmcourty @Damkyan_Omega @Tipuncho faire, dire, s’engager, se compromettre, sont parfois les conséquences du point précédent, parfois d’autres dynamiques (cf “la souris truquée” de Wade et son coauteur dont le nom m’échappe).


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Top